Notre mission : Améliorer la prise en charge des patients atteints d'insuffisance cardiaque ou de cardiomyopathie

Pourquoi tous ces examens?

Le bilan de la Dyspnée​

Le bilan initial de la dyspnée repose tout d’abord sur la quantification approximative de sa sévérité et la recherche rapide de causes à l’aide de l’interrogatoire et l’examen clinique.
En cas de suspicion d’une dyspnée d’effort « anormale », le bilan initial est complété par des examens peu contraignants, peu invasifs, et peu onéreux : explorations biologiques (prise de sang), cardiologiques (électrocardiogramme, échocardiographie au repos) et/ou pneumologiques (exploration fonctionnelle respiratoire, EFR). Ce bilan réalisé dans des conditions de repos est complété par un test d’effort sur bicyclette ergométrique ou tapis roulant couplé à l’électrocardiogramme, afin de quantifier objectivement les capacités physiques et la dyspnée, et également pour dépister certaines causes cardiovasculaires telles que l’hypertension anormale, des signes de manque d’oxygène du muscle cardiaque, ou une accélération insuffisante du rythme cardiaque à l’effort. Au décours de ce bilan initial, dans la majorité des cas on peut conclure quant au caractère anormal de la dyspnée, identifier une cause organique certaine ou probable, et orienter la démarche diagnostique et thérapeutique.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux