Notre mission : Améliorer la prise en charge des patients atteints d'insuffisance cardiaque ou de cardiomyopathie

Causes de l’insuffisance cardiaque

Le cœur à parois trop épaisses​

Le bon fonctionnement du cœur notamment à l’effort peut être également compromis par un épaississement anormal de ses parois, qui gêne habituellement d’abord le relâchement, puis à un stade plus avancé aussi la contraction.
Il peut s’agir d’un épaississement des cellules musculaires en réponse à une surcharge de travail, ou alors d’un épaississement par dépôt anormal d’autres substances à l’intérieur ou autour des cellules musculaires, les empêchant de travailler de façon optimale.
Les causes les plus fréquentes d’un épaississement des parois du ventricule gauche par surcharge de travail sont l’hypertension artérielle (cardiopathie hypertensive) et le rétrécissement de la valve aortique qui se situe à la sortie du ventricule gauche et qui constitue donc un obstacle anormal à l’éjection du sang. L’hypertension artérielle se diagnostique simplement par la mesure de la pression artérielle, et le rétrécissement aortique par l’auscultation et l’échocardiographie.
Le dépôt anormal de substances dans la paroi cardiaque, nettement plus rare, et plus difficile à mettre en évidence, et nécessite des examens plus approfondis et sophistiqués. Il peut avoir des causes acquises (non héréditaires), ou des causes génétiques nécessitant un test génétique, un dépistage familial, et un conseil génétique (http://www.filiere-cardiogen.fr/public).
Chez la personne plus âgée, la cause la plus fréquente d’un épaississement inhabituel des parois cardiaques sans surcharge de travail est le dépôt anormal d’une substance autour des cellules musculaires, appelé amyloïde. L’atteinte du cœur par ces dépôts s’appelle amylose cardiaque (http://www.reseau-amylose-chu-mondor.org), nécessitant un bilan spécifique y compris des analyses sanguines et d’urine, et une scintigraphie dite « osseuse » qui permet de visualiser dans la majorité des cas directement les dépôts d’amylose.

Qu’est-ce que l’amylose ?

Interview : Dr Diane Bodez, Cardiologue, Paris

Suivez-nous sur les réseaux sociaux