Notre mission : Améliorer la prise en charge des patients atteints d'insuffisance cardiaque ou de cardiomyopathie

Bien vivre avec une insuffisance cardiaque

Comment voyager ?

Il est important de pouvoir continuer à prendre des vacances et conserver au maximum les loisirs qui étaient les vôtres.
Il est important également de prendre quelques dispositions nécessaires à l’avance, d’organiser son voyage selon les règles suivantes.
 
Les médicaments :
En vacances comme durant le reste de l’année, il est nécessaire de bien respecter votre traitement.
Par précaution, prenez tous vos médicaments en bagage cabine afin de ne pas risquer une rupture de traitement en cas de perte des bagages en soute.
Emportez un peu plus de médicaments que nécessaire, en cas de retour différé.
Prenez toujours la liste de vos médicaments (nom commercial et nom générique) ainsi qu’une ordonnance de votre traitement.
En cas de voyage à longue distance et décalage horaire, il faut adopter l’heure locale pour prendre votre traitement, une fois arrivé sur place.
L’avion :
Il est recommandé de consulter son médecin quelques temps avant le départ en vacances pour des contrées lointaines, afin de s’assurer que tout va bien.
Toute augmentation des symptômes en rapport avec votre insuffisance cardiaque (œdèmes, prise de poids, essoufflement, etc.) doit en particulier vous alerter et conduire à consulter votre médecin.
Les voyages en avion sont tout à fait possibles pour les patients insuffisants cardiaques.
Si néanmoins votre médecin préconise la mise à disposition d’oxygène en cas de besoin, pensez à prévenir la compagnie aérienne au moins 15 jours avant votre départ.
Réservez votre place dans l’avion dans l’avion côté couloir, ce qui vous permettra de marcher plus facilement au cours de ce vol, et ainsi d’éviter une station assise trop longue.
Il est certainement souhaitable de s’hydrater pour compenser le taux d’hygrométrie bas dû à l’air climatisé, recommander le port de bas de contention et d’éviter la consommation d’alcool et de tabac et de favoriser un repas léger avant le vol.
Il est important de signaler à l’avance, et lors des contrôles de sécurité le port d’un pacemaker ou d’un défibrillateur car les détecteurs de métaux (portiques ou manuels) sont formellement contre-indiqués. Il est important de pouvoir montrer votre carnet de pacemaker.

Voyager loin : Chaleur, changement de régime, et diarrhées.
Pour bien profiter des vacances, il faut essayer de maintenir le régime habituel et en particulier limiter sa consommation de sel. Ne vous laissez pas tenter par les sauces, les charcuteries ou fromages locaux, ou les plats cuisinés. Limitez votre consommation d’alcool.

En cas de déshydratation, si le temps est très chaud et que vous avez beaucoup transpiré, adaptez votre consommation d’eau, et diminuez éventuellement votre prise de diurétique (sous avis médical).
De même en cas de diarrhées, augmentez exceptionnellement votre consommation d’eau afin de ne pas risquer là encore une déshydratation. N’hésitez pas à consulter un pharmacien ou un médecin pour contrôler la diarrhée et informez le de votre insuffisance cardiaque et de votre traitement.
Précautions :
Emportez votre ordonnance et listez vos médicaments (nom générique et nom commercial)
Munissez-vous si possible d’un Compte Rendu Médical récent décrivant votre état de santé.

Le numéro de votre médecin ou cardiologue. 
Contractez une assurance voyage internationale
Dans l’Union Européenne, demandez à votre caisse d’assurance maladie une Carte européenne d’assurance maladie (un mois à l’avance).

Suivez-nous sur les réseaux sociaux